Union pour Bordeaux
Union pour Bordeaux
Nous voulons une ville plus proche, qui prend soin et qui protège, une métropole plus forte pour gagner la bataille de l’emploi et réussir ensemble la transition écologique.
Union pour Bordeaux
Dès aujourd’hui soutenons une reprise rapide et durable

Nous devons préserver les emplois par un plan de soutien massif à nos entreprises, nos commerces et notre artisanat.

Nous devons protéger l’avenir de notre jeunesse par le soutien scolaire dès cet été.

Nous devons faciliter nos déplacements propres grâce à plus de pistes cyclables (déjà 25 km supplémentaires depuis mai) et au développement du transport à la demande.

Dès demain, réussissons toutes les transitions

En nous rapprochant

Par un grand plan « ville des quartiers » à taille humaine où chacun trouvera services, équipements publics, guichets multiservices, commerces et marchés à moins d’1/4h à pied de chez soi.

Par la rénovation des boulevards et des barrières pour en faire de véritables espaces de vie.

Par une démocratie de quartier renforcée : droit d’initiative citoyenne, grande consultation à mi-mandat, comités d’usagers.

Par une culture encore plus accessible, par le soutien et la confiance aux acteurs culturels dans notre ville : organisation des États Généraux de la culture et du patrimoine, lieux dédiés à la pratique artistique dans chaque quartier, fonds de soutien à la création, encouragement à l’initiative artistique dans nos quartiers.

En nous engageant pleinement pour notre environnement

Par le recyclage de nos déchets issus de l’alimentation, des constructions, des eaux usées : nous ferons de Bordeaux une ville « 0 déchet » et « 0 plastique ».

Par la réduction de notre consommation énergétique et le développement de la production d’énergies propres : rénovation énergétique de 10 000 logements, approvisionnement de 100 000 habitants en énergies renouvelables.

Par la reconquête végétale de nos rues, la création d’une boucle verte traversant la ville et la création d’un grand parc à Mériadeck.

Par la lutte contre les pollutions : transports en commun et véhicules logistiques équipés de moteurs propres et développement de l’offre de stationnement autour de la ville.

Par le développement durable de notre fleuve : fret fluvial, augmentation des batcub, préservation de la biodiversité…

Par la création de la première Cité de la transition écologique : pôle d’excellence national pour promouvoir la recherche, l’innovation et la formation aux métiers de demain. Par la création d’une Convention citoyenne du climat à Bordeaux constituée de 100 citoyens tirés au sort.

 

En soutenant nos enfants et leur famille

Par de nouveaux modèles d’accueil ponctuel et d’urgence dans les crèches.

Par l’exemplarité de nos écoles ouvertes sur leur quartier : végétalisation, alimentation bio et locale, égalité filles-garçons.

En prenant soin de tous

Par une politique du handicap ambitieuse permettant à chacun de construire son projet de vie à Bordeaux.

Par de nouveaux lieux de répit et d’écoute, d’accueil d’urgence et d’hygiène.

Par plus d’attention à nos aînés : le Pack Bien Vieillir soutiendra les aidants et l’adaptation des logements.

Par le soutien aux emplois de services à la personne.

Par plus d’accès à une alimentation saine : Cité de l’Alimentation, cuisines collectives de quartier, 75% de produits bio et locaux dans nos cantines.

Par le sport pour tous : passeport découverte de 5 sports pour les enfants, rénovation des équipements de proximité, soutien aux sports mixtes.

En protégeant chacun

Par le doublement des effectifs de policiers municipaux pour assurer la tranquillité de chaque quartier, lutter contre la délinquance et toutes les formes de discriminations.

Par la lutte contre le harcèlement de rue et le développement de 100 places d’hébergement pour les femmes victimes de violences.

Par la lutte contre les trafics, les cambriolages et toutes les formes de discriminations. Saint-Michel deviendra un quartier de reconquête républicaine.

En logeant chacun

Par plus de logements abordables (3 000 €/m²), sociaux (au moins 35 % des logements neufs) et pour les jeunes.

Par l’accompagnement vers la location des nombreux logements vacants et le contrôle des locations saisonnières.